Qui a pu pénétrer 300 mètres au fond d’une grotte des gorges de l’Aveyron pour y construire des structures composées de plus de 400 stalagmites cassées ? À quelle époque ? Et surtout, pourquoi ? Depuis la découverte de la grotte en 1990 par un jeune spéléologue du Tarn-et-Garonne, cette étonnante architecture n’a jamais révélé ses secrets.

2014, une équipe de chercheurs a décidé d’y retourner, espérant résoudre enfin l’énigme de la grotte de Bruniquel. Pendant 4 ans, nous les avons suivis dans leur enquête. Nous sommes allés là où aucune caméra n’avait encore pu entrer, là où aucun visiteur n’aura jamais le droit de pénétrer.

Nous avons accompagné ces explorateurs de la science dans les méandres de leurs recherches. À leurs côtés, nous avons assisté à l’une des plus importantes découvertes archéologiques de notre époque.

Et l’homme de Néandertal en est le héros.

 

 

UN FILM RÉALISÉ PAR LUC-HENRI FAGE

CO-ÉCRIT PAR MARIANNE CRAMER ET LUC-HENRI FAGE

MONTAGE : FABRICE GERARDI

VOIX : VALÉRY LÉVY

IMAGES LUC-HENRI FAGE

SON : PASCALE BOUGEAULT, PATRICK MAUROY

Mixage : Gabriel Mathé

Moyens techniques : Félis Production, Virtual Audio

Matt painting-3D : Fred Locca, Éric Uccla

Modélisation 3D de la grotte : Luc-Henri Fage sur la base des éléments de : Scanner Patrimonio e Industria

Illustrateur : Emmanuel Roudier

Distribution internationale Terranoa

Producteur délégué : Stéphane Millière

Producteurs exécutifs : Stéphane Millière, Agnès Garaudel

Une coproduction :  GEDEON Programmes • ARTE France Unité de programmes Découverte et Connaissance Hélène Coldefy • Félis Production Luc-Henri Fage • CNRS Images

Avec le soutien de la région Occitanie

et du département du Tarn-et-Garonne

En partenariat avec le Centre National du Cinéma et de l’Image Animée et de la PROCIREP ANGOA.

Durée 53 minutes, support HD Cam.

© ARTE France, GEDEON Programmes,

Félis Production, CNRS Images - 2018

 

Le tournage n'aurait pu se faire

sans l'aide logistique de la

Société Spéléo-Archéologique

de Caussade  et l'accord

des ayant-droits de la grotte.

 

Clichés : © SSAC ou Félis Production

 

TELERAMA 12 juin 2016

TT Néandertal

Le mystère de la grotte de Bruniquel

Documentaire de Luc-Henri Fage (Fr, 2018)

55 mn. Inédit. ARTE

 

Qui était Néandertal ? Réponse A : un bas-du-front velu et simiesque, réduit dans sa communication à des borborygmes et des coups de gourdin ? Réponse B : un être à la pensée complexe, capable d'élaboration symbolique et d'activités créatives ? En caricaturant un poil, on peut dire qu'à cette devinette la découverte qu'a faite en 1990 le jeune Bruno Kowalczewski, dans une grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne), a aidé à répondre de façon presque aussi nette qu'un éclat de silex.

Néandertal, longtemps moqué pour ses allures frustes, n'était en fait pas si éloigné de son rival Homo sapiens, dont nous sommes les descendants. La preuve : dans cette grotte des gorges de l'Aveyron, à la lueur des torches, il s'est amusé à construire une sorte d'installation artistique in situ composée de fragments de stalagmites. Un mikado géant de 2,3 tonnes dont la signification reste un mystère. C'était il y a 176000 ans, 140000 ans avant les peintures de Chauvet. Pour arriver à ces conclusions - encore fragiles -, il aura fallu des années de prélèvements, de datations, de mesures, de numérisations 3D. Les archéologues sont allés jusqu'à faire des barbecues avec des os d'animaux pour mieux comprendre la maîtrise que ces lointains hominidés avaient du feu. Luc-Henri Fage, réalisateur mais aussi spéléologue et explorateur, a filmé sur plusieurs années cette minutieuse reconstitution du puzzle, qui montre les scientifiques allant de surprise en surprise, jusqu'aux révélations finales de 2016, qui ont sonné comme une « révolution anthropologique ». Et l'on suit leur aventure avec passion et curiosité, comme une enquête de « Tintin au pays de l'homme des cavernes ». - Sébastien Porte

Zoom sur la reconstitution virtuelle de la structure en photogrammétrie :

De la découverte à la datation stupéfiante de 176 500 ans

Bruno Kowalczewski, l'inventeur de la cavité, photographié par son père à l'entrée de la grotte, à l'âge de 15 ans.

Enquête sur une découverte archéologique majeure qui, sans avoir encore livré tous ses secrets, bouleverse déjà notre vision de l’homme de Neandertal.

 

En 1990, dans les gorges de l’Aveyron, un adolescent passionné de spéléologie, Bruno Kowalczewski, découvre une grotte près du village de Bruniquel. Après avoir creusé pendant trois ans pour se ménager un passage depuis un minuscule orifice, il débouche dans une grande galerie, merveilleusement décorée de concrétions à profusion.

Revenu le lendemain avec les membres de son club de  spéléologie à Caussade, la SSAC, ils découvrent à 350 mètres de l’entrée, un étrange "barrage" composé de centaines de stalagmites brisées, comportant, pour certaines, des traces de feu, agencé en plusieurs cercles.

Une première datation au carbone 14 donne un âge supérieur à- 47 000 ans., semblant indiquer que cela était l'oeuvre de Néandertal. Quelle signification revêtent ces anneaux de calcaire ? De quand datent-ils précisément ? Par peur d’endommager les vestiges, les fouilles sont arrêtées à la fin des années 1990, laissant ces questions sans réponse.

 

- 176 500 ans

À partir de 2014, accompagné pendant quatre ans par le réalisateur Luc-Henri Fage, qui signe une passionnante enquête aux images souterraines époustouflantes, une nouvelle équipe, avec à sa tête la paléoclimatologue Sophie Verheyden, le préhistorien et archéologue Jacques Jaubert

et le spécialiste du climat Dominique Genty, relance les recherches. Grâce à la méthode actuelle de l’uranium-thorium, des prélèvements de calcite sont datés de - 176 500 ans, révélant que la construction humaine est l’une des plus anciennes jamais découvertes sous terre. Ce cercle de pierre est étonnamment complexe. Comment a-t-il été construit et à quoi servait-il ? Récit d'une découverte qui apporte des éléments nouveaux sur les capacités de Neandertal.

 

Note  du réalisateur

C’est la Société Spéléo-Archéologique de Caussade (82) qui a découvert la grotte de Bruniquel en 1990. La SSAC assure la protection de la cavité et gère les rares visites pour le compte des propriétaires. J’en suis membre depuis 2009 et j’ai eu la chance de la visiter en août 2010. Ce fut un choc.

En découvrant la grotte, j’ai été frappé aussi bien par la conservation exceptionnelle des sols de la cavité, très bien protégés dès les premières visites, que par cette structure dont les éléments apparaissaient les uns après les autres, dans la lueur de nos phares, formant un tout très organisé, fantasmagorique, magique.

On savait à l’époque, que ce site avait plus de 47 600 ans et on supposait que c’était l’œuvre de Néandertal. J’ai tout de suite imaginé en faire un film. Mais Michel Soulier, le président du club, m’a refroidi : jusqu’à présent, aucune caméra n’est jamais rentrée dans Bruniquel, les propriétaires le refusant, craignant des films « sensationnalistes ». Mais il m’a rassuré : « Si un film se fait un jour, c’est toi qui le feras. » Il suffisait d’être patient…

Luc-Henri Fage

Félis Production est une société de production de films documentaires, pour la télévision ou institutionnels, de communication Print, Web et de reportages photo & vidéo © Félis Production 2019